Videotheque Semaine 29-30


Un Singe en Hiver en 1962

Film de Henri Verneuil Avec Jean Gabin Jean-Paul Belmondo et Suzanne Flon

 

 

Synopsis :

En juin 1944, Albert Quentin (Jean Gabin), ancien fusilier marin en Chine, tient, avec sa femme Suzanne (Suzanne Flon) rencontrée à La Bourboule, l'hôtel Stella dans le village de Tigreville, sur la côte normande aux environs de Deauville.Il se laisse souvent aller à trop boire, ce qui le porte à la nostalgie de sa jeunesse militaire vécue sur le Yang-Tsé-Kiang. Lors d'un bombardement en juin 1944, il promet à Suzanne de ne plus boire si l'hôtel échappe à la destruction ; promesse tenu.

 

Autour du film :

*C’est la seule fois où Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo se rencontrèrent à l’écran, la star du cinéma français et l'acteur vedette de la Nouvelle Vague.

 


 

Opération Dragon en 1973

Film de Robert Clouse Avec Bruce Lee John Saxon Jim Kelly Ahna Capri et Angela Mao

 

 

Synopsis :

Lee, un membre du temple Shaolin, est contacté par la police qui lui demande d'infiltrer un tournoi d'arts martiaux. Ce tournoi se déroule sur une île appartenant à Han, un ancien moine Shaolin qui vit désormais du trafic d'opium et de la traite de femmes blanches. Lee doit simplement rapporter des preuves pour que la police puisse arrêter Han, mais il apprend bientôt que ce sont des hommes de Han qui, 3 ans auparavant, tentèrent de violer sa sœur, laquelle se suicida. Désormais, Lee a des comptes personnels à régler avec Han...

 

Autour du film :

*Opération Dragon est considéré comme l'un des films d'action les plus influents de tous les temps, son succès contribuant à l'intérêt mondial du grand public pour les arts martiaux et inspirant de nombreuses œuvres de fiction, notamment d'autres films d'action, des émissions de télévision, des jeux de combat, des bandes dessinées, manga et anime.

*C'est le dernier film que Bruce Lee a tourné

État de Siège en 1972

Film de Costa Gavras Avec Yves Montand Renato Salvatori et Jacques Weber

 

 

Synopsis :

À Montevideo (le scénario et le film ne parlent que "d'un pays d'Amérique du sud", mais laisse apparaître plusieurs références à Montevideo et à l'Uruguay), les rebelles d'extrême gauche du Mouvement de libération nationale (Tupamaros) enlèvent Philippe Michael Santore, officiellement fonctionnaire de l'Agence pour le développement international (AID - Agency for international development). Alors qu'il se décrit comme un conseiller technique, expert en communication et gestion de la circulation, ses geôliers lui exposent les preuves qu'ils ont recueillies et qui démontrent qu'il agit au nom du gouvernement des États-Unis en tant que conseiller pour la répression et la torture auprès des forces de sécurité du pays. L'incapacité de la police et de l'armée à le retrouver menace alors de dégénérer en crise politique.

 

Autour du film :

*Après les brillants Z et l'Aveu, Costa-Gavras conclut sa trilogie consacrée à des dictatures avec État de siège, où il nous emmène dans l'une d'elles en Amérique latine

*La force d'État de siège se trouve aussi dans la façon dont il nous immerge au cœur de ce pays, de l'organisation des rebelles et, dès les premières secondes, nous faisant ressentir le climat local

La Malédiction en 1976

Film de Richard Donner Avec Gregory Peck Lee Remick et David Warner

 

 

Synopsis :

Robert Thorn est ambassadeur des États-Unis à Londres. Plusieurs décès tragiques et étranges ont lieu dans son entourage. Keith Jennings, un photographe, et le père Brennan finissent par convaincre Thorn que Damien, son fils de cinq ans, un orphelin aux origines obscures qu'il a adopté le jour de sa naissance à l'insu de sa femme, celle-ci venant de mettre au monde un enfant qui est mort peu après sans aucune explication, n'est autre que l'Antéchrist. 

 

Autour du film :

*Les acteurs sont tous bien choisis. je pense surtout au trio du film, Gregory Peck, Lee Remick et Harvey Stephens.

*Film d'angoisse assez classique qui ne passe pas trop mal un peu dans le style "Rosemary's baby"