Personnalite de la Semaine Ava Gardner

Actrice Américaine

 

Née  le 24 décembre 1922 à Grabtown en Caroline du Nord USA et morte le 25 janvier 1990 à Londres

 

Ava Gardner naît le soir de Noël 1922. Elle est la plus jeune des sept enfants de Mary Elizabeth et Jonas Bailey Gardner, des fermiers exploitants de plantations de tabac. Son père meurt quand elle a seize ans. Elle fait ses études à l’Atlantic City Christian College de Wilson en Caroline du Nord et suit des cours de sténo-dactylo.

 

Pendant une jeunesse pauvre et studieuse à Grabtown, Brogden, Newport News et Wilson, elle fait de fréquents passages à New York chez sa sœur aînée Beatrice, surnommée Bappie, mariée à un photographe professionnel, Larry Tarr. Impressionné par la beauté de la jeune fille, alors âgée de 18 ans, il prend des centaines de photos d'elle et les expose dans les vitrines de son studio de photos. C'est là que Barney Duhan, un employé de la MGM les remarque et suggère à Larry de les envoyer au studio de cinéma.

 

En 1941, elle signe un contrat de sept ans avec la MGM à cinquante dollars la semaine et part, accompagnée de sa sœur Bappie, à Hollywood...Handicapée par un terrible accent du terroir, elle doit se contenter pour commencer, de séries de photos de pin-up et de petits rôles dans des films mineurs où elle apprend son métier. La jeune femme n'est même pas créditée dans les 14 films où elle figure de 1942 à 1943.

 

Son nom apparaît pour la première fois au générique de Trois hommes en blanc en 1944. Elle suit des cours pour placer sa voix, des cours de diction pour la débarrasser de l’accent de Caroline du Nord et des cours d’art dramatique. Le réalisateur Joseph L. Mankiewicz y fera référence dans La Comtesse aux pieds nus où il fait dire à Humphrey Bogart qu'il ne veut aucun professeur de diction à ses côtés.

 

Les films sans grand intérêt se succèdent : Ava Gardner figure, non créditée, dans plus de quinze films entre 1941 et 1943, parfois dirigés par King Vidor, Fred Zinneman, Jules Dassin, George Sidney, Douglas Sirk, avec pour vedette féminine Myrna Loy, Hedy Lamarr, Lucille Ball, mais aussi les débutantes June Allyson et Gloria DeHaven.

 

 

Les films sans grand intérêt se succèdent : Ava Gardner figure, non créditée, dans plus de quinze films entre 1941 et 1943, parfois dirigés par King Vidor, Fred Zinneman, Jules Dassin, George Sidney, Douglas Sirk, avec pour vedette féminine Myrna Loy, Hedy Lamarr, Lucille Ball, mais aussi les débutantes June Allyson et Gloria DeHaven.MGM lui donne enfin sa chance en 1946, pour commencer avec Tragique rendez-vous où elle donne la réplique, dans son premier grand rôle, à George Raft mais c’est surtout dans Les Tueurs que le papillon sort de sa chrysalide.

 

 

Les films sans grand intérêt se succèdent : Ava Gardner figure, non créditée, dans plus de quinze films entre 1941 et 1943, parfois dirigés par King Vidor, Fred Zinneman, Jules Dassin, George Sidney, Douglas Sirk, avec pour vedette féminine Myrna Loy, Hedy Lamarr, Lucille Ball, mais aussi les débutantes June Allyson et Gloria DeHaven.

 

 

« Beaucoup de gens m’ont affirmé par la suite que mon image et ma carrière de star se sont dessinées dans Les Tueurs, où je me suis imposée en sirène fatale aux hanches ondulantes et au décolleté vertigineux, capable de flanquer le feu à la planète en restant adossée contre un piano. »


Ava Gardner, Ava, Mémoires, 1990.

 

 

À la fin des années quarante, Howard Hughes fait toujours partie des prétendants d’Ava Gardner. Elle a également des liaisons avec Howard Duff ou encore Robert Taylor. C’est à cette période qu’elle tombe amoureuse de Frank Sinatra, alors marié à sa première épouse Nancy. L’acteur-chanteur au creux de la vague et la star montante vont connaître une passion tumultueuse et mouvementée qui va défrayer la presse à scandale pendant des années. Rongés mutuellement par la jalousie, ils vivront une relation ponctuée de violentes disputes.

 

 

Quand leur liaison éclate au grand jour, la presse se déchaîne, Ava Gardner est qualifiée de briseuse de ménages ; des prêtres catholiques leur envoient des lettres accusatrices ; la Ligue de défense de la décence menace de boycotter les films de l'actrice. Mais, Nancy Sinatra finira par divorcer et les deux amants se marient le 7 novembre 1951.Après deux ans d’absence vient le temps des grands rôles pour Ava Gardner. Un film va la propulser au sommet et le mythe de cette Vénus descendue sur terre va rencontrer une autre légende : celle du Hollandais volant sur son Vaisseau fantôme dans le film symbolique d’Albert Lewin Pandora (1951)

 

 

L'actrice est définitivement consacrée par ce mélodrame onirique, où elle est filmée pour la première fois en couleurs ; elle démontre son extraordinaire présence sur l'écran et sa beauté impériale illumine ce mythe éternel. C’est pendant le tournage de ce film qu’elle découvre pour la première fois l’Europe et tout particulièrement deux pays qui vont marquer sa carrière et sa vie privée pour toujours, l’Angleterre et l’Espagne. Fascinée d’emblée par l’Espagne, elle s’y installera pendant plusieurs années à partir de décembre 1955.

 

 

L'actrice a désormais le vent en poupe et la MGM diffuse des photos d’elle au rythme de trois mille par semaine4. George Sidney la réclame pour le très beau rôle de Julie Laverne, prévu en premier lieu pour Judy Garland, dans le film musical Show Boat. Dans ce film, l'actrice est doublée lorsque son personnage chante Can't Help Loving that Man. C'est Annette Warren qui est choisie pour le doublage. Ava Gardner avait insisté pour chanter elle-même mais la MGM lui répondit : « Écoutez, Ava, vous ne savez pas chanter et vous êtes avec des chanteurs professionnels »6. Son film suivant, Les Neiges du Kilimandjaro, lui apporte la renommée internationale. Héroïne idéale des romans d’Hemingway, qu’elle a connu à l’époque de Les Tueurs et qui est devenu son ami plus tard, la jeune femme tourne trois adaptations tirées des œuvres de cet auteur : Les Tueurs, Les Neiges du Kilimandjaro et Le Soleil se lève aussi.

 

 

L'actrice a désormais le vent en poupe et la MGM diffuse des photos d’elle au rythme de trois mille par semaine4. George Sidney la réclame pour le très beau rôle de Julie Laverne, prévu en premier lieu pour Judy Garland, dans le film musical Show Boat. Dans ce film, l'actrice est doublée lorsque son personnage chante Can't Help Loving that Man. C'est Annette Warren qui est choisie pour le doublage. Ava Gardner avait insisté pour chanter elle-même mais la MGM lui répondit : « Écoutez, Ava, vous ne savez pas chanter et vous êtes avec des chanteurs professionnels ».

 

 

Son film suivant, Les Neiges du Kilimandjaro, lui apporte la renommée internationale. Héroïne idéale des romans d’Hemingway, qu’elle a connu à l’époque de Les Tueurs et qui est devenu son ami plus tard, la jeune femme tourne trois adaptations tirées des œuvres de cet auteur : Les Tueurs, Les Neiges du Kilimandjaro et Le Soleil se lève aussi.En 1951, elle enchaîne avec trois films qui seront tous d'immenses succès. Tout d’abord avec un film d’aventures chevaleresque, modèle du genre, Les Chevaliers de la Table ronde, tourné à Londres avec Robert Taylor. C’est le premier film de la MGM en CinemaScope. Elle retrouve Robert Taylor la même année dans un western, Vaquero.

 

 

Et surtout Mogambo, remake de La Belle de Saïgon où elle reprend le rôle de Jean Harlow accompagnée de Clark Gable déjà présent dans la première version de 1932. Réalisé par John Ford, ce film à gros budget est tourné en Afrique en décors naturels, il donne à l'actrice une plus grande crédibilité d’actrice à Hollywood et elle reçoit une nomination aux Oscars, la première et la seule. 

 

 

Joseph L. Mankiewicz, le réalisateur aux deux Oscars, la sollicite, malgré les réticences de la MGM, pour jouer Maria Vargas dans La Comtesse aux pieds nus. Dès les rumeurs de production, les plus grandes stars se mettent sur les rangs pour interpréter ce personnage dont la vie ressemble étrangement à celle de Rita Hayworth (qui refusera d’ailleurs de l’interpréter), Elizabeth Taylor, Jennifer Jones, Linda Darnell, Yvonne De Carlo, Joan Collins, entre autres, sont sur la liste, mais Mankiewicz ne veut qu’Ava Gardner et la MGM finit par la « prêter » pour ce film, mais à prix d’or.

 

 

La Comtesse aux pieds nus est également l’histoire d’Ava Gardner : les origines pauvres, la brillante ascension, le tempérament, le détachement vis-à-vis de son métier d’actrice et les illusions/désillusions face au bonheur. Maria Vargas dira « Je crois que je suis belle, mais je ne veux pas n'être qu’une star. Si je pouvais apprendre à jouer, m’aideriez-vous à devenir une bonne actrice ? ». Ce chef-d’œuvre reste l’apogée de sa carrière.

 

 

Ava Gardner quitte les États-Unis en 1954 et s’installe en Espagne à La Moraleja près du centre de Madrid, où elle a une romance avec Luis Miguel Dominguín, torero célèbre, rencontré en août 1953 lors d'une soirée madrilène. La star a avec lui une relation amoureuse plus apaisée que celle qu’elle a partagée avec Sinatra10. C’est d’ailleurs à cette époque que le couple Gardner-Sinatra se sépare pendant trois ans, ils finiront par divorcer en juillet 1957. Ils garderont tout au long de leur vie une relation d’amitié profonde. Privilégiant toujours sa vie amoureuse au détriment de sa carrière (« Quand je suis amoureuse ou que je vis une aventure, je cesse de travailler », dit-elle),la MGM lui infligera une suspension de contrat pour avoir refusé le rôle de Ruth Etting dans Les Pièges de la passion (rôle qui sera tenu par Doris Day).

 

 

Elle s'installe définitivement à Londres en 1968. Dans le même temps, la juvénile Catherine Deneuve, succédant à Danielle Darrieux, tient le rôle principal de Mayerling où Gardner interprète une impératrice Élisabeth (Sissi) vieillissante.

 

 

L'actrice retrouve Burt Lancaster dans la politique fiction Sept Jours en mai de John Frankenheimer et Charlton Heston dans le film catastrophe Tremblement de terre. Elle joue une méchante sorcière dans Tam Lin, dirigée par l'acteur Roddy McDowall et, dans le thriller Le Pont de Cassandra, elle interprète une femme qui paie un homme (joué par Martin Sheen) pour ses services sexuels. D'autres films (Priest of Love de Christopher Miles) passent inaperçus..

 

 

Ava Gardner (1922-1990) Actress

FILMOGRAPHIE SELECTIVE

Les Tueurs (The Killers)

 

Film Américain réalisé par Robert Siodmak en 1946

 

Deux tueurs débarquent un soir dans un restaurant d'une paisible commune du New Jersey, à la recherche du « Suédois », le pompiste de la station-service voisine. Prévenu du danger par un client, Nick Adams1, l'homme ne tente pourtant pas de s'enfuir et est assassiné.Un enquêteur de la compagnie ayant assuré le pompiste va reconstituer le fil des évènements ayant conduit au meurtre en interrogeant les personnes qui l'avaient connu...

Pandora (Pandora and the Flying Dutchman)


Film Britannique réalisé par Albert Lewin en 1951

 

Pandora Reynolds, une chanteuse américaine de passage en Espagne, fascine tous les hommes. Elle refuse la demande en mariage d'un poète, Demarest, qui se suicide. Deux autres hommes sont amoureux d'elle : Stephen, le pilote de course, et Montalvo, le matador. Un jour, elle se rend à la nage sur un étrange bateau au large du port d'Esperanza (le port a été renommé Esperanza mais il s'agit d'un village portuaire, Tossa de Mar en Espagne). Elle y rencontre un mystérieux navigateur, Hendrick Van der Zee, qui la fascine à son tour. L'histoire est racontée par un témoin, Geoffrey, qui a découvert un manuscrit ancien qui donne une version inédite du mythe du Hollandais volant....

Les Neiges du Kilimandjaro (The Snows of Kilimanjaro)

 

Film Américain réalisé par Henry King en 1952

 

Un écrivain, Harry Street, et sa femme Helen sont en safari en Afrique. Victime d'un accident au Bénin, Harry voit sa plaie s'infecter. Il commence à déprimer. Croyant qu’il va mourir, il se remémore son passé et ses aventures sentimentales, notamment pendant la guerre d'Espagne, et ne peut s'empêcher de se confier à sa femme…

Mogambo

 

Film Américain réalisé par John Ford en 1953

 

Victor Marswell capture des animaux africains pour les zoos du monde occidental et dirige des safaris. Arrive une Américaine invitée là par un maharadja, lequel est déjà reparti pour son pays, et avec laquelle Victor prend le temps d'une amourette. Survient un couple d'Anglais dont le mari anthropologue veut aller étudier les gorilles, et dont la femme est assez jolie pour donner à Marswell de bonnes raisons de diriger cette expédition risquée. Entre ces deux femmes et les dangers de l'Afrique, de beaux paysages de la terre et des cœurs...

La Comtesse aux pieds nus (The Barefoot Contessa)

 

Film Américain réalisé par Joseph L. Mankiewicz en 1954

 

Lors de l'enterrement de Maria Vargas, Harry Dawes, metteur en scène à Hollywood, voit défiler toute la vie de la défunte à partir du jour où il a fait sa connaissance. Par une série de flashbacks, nous assistons ainsi à la « découverte » de Maria, alors danseuse dans un night-club de Madrid, par le producteur Kirk Edwards et son équipe. D'abord réticente à l'idée de faire du cinéma, Maria se laisse finalement convaincre par Harry...

 

 

La Croisée des destins (Bhowani Junction)

 

Film Américain réalisé par George Cukor en 1956

 

Indes, 1947. Le colonel anglais Rodney Savage, chargé du trafic ferroviaire, a été affecté à Bhowani où à la suite d'émeutes pour l'indépendance du pays, il doit faire régner l’ordre. Il a deux sortes d’adversaires, les militants non-violents du Congrès menés par Surabhai et les terroristes de l'extrémiste Davey. À son arrivée, Savage recrute Victoria Jones, une métisse de père anglais (un mécanicien de locomotive) et de mère indienne...

Le Dernier Rivage (On the Beach)

 

Film Américain réalisé par Stanley Kramer en 1959

 

L’action se situe à Melbourne en Australie. La Troisième Guerre mondiale a été déclenchée ; l'Australie est le dernier pays survivant, dans l’attente inexorable d’être atteint à son tour par les mortelles radiations des armes atomiques....

 

La Nuit de l'Iguane (The Night of the Iguana)

 

Film Américain réalisé par John Huston en 1964

 

l'histoire du prêtre épiscopal Révérend Dr. T. Lawrence Shannon (Richard Burton) faisant une dépression nerveuse, après avoir été suspendu pour avoir eu une relation avec "une très jeune professeur d'école".Deux ans plus tard, Shannon est devenu un guide et doit prendre en charge un groupe d'enseignantes de l'école baptiste, en bus, à Puerto Vallarta au Mexique. Le leader du groupe est Miss Judith Fellowes (Grayson Hall), dont la nièce âgée de 17 ans, Charlotte Goodall (Sue Lyon), tente de séduire Shannon....

 

 

Sept jours en mai (Seven Days in May)

 

Film Américain réalisé par John Frankenheimer en 1964

 

L'histoire se déroule dans le contexte de la Guerre froide mais de manière quelque peu fictive. Ce film part en fait de l'hypothèse d'un coup d'État destiné à renverser le gouvernement des États-Unis afin que puisse s'établir un pouvoir militaire. La peur du communisme est en toile de fond. L'Amérique est divisée sur l'attitude à adopter face aux soviétiques. Le général James Mattoon Scott, patriote, idole des foules et des conservateurs, est partisan de la force au point de vouloir fomenter un complot. Mais ce dernier sera mis au jour....

 

Tremblement de terre (Earthquake)

 

Film Américain réalisé par Mark Robson en 1974

 

Ce matin-là, les habitants de Los Angeles croient que commence une journée semblable aux autres. Stewart Graff, ingénieur en chef d'une entreprise de construction, vient une nouvelle fois de se disputer avec sa femme. Le policier Lew Slade et son adjoint Chavez poursuivent un chauffard. Au même instant, la terre se met à trembler légèrement. Deux scientifiques, le docteur Willis Stockle et l'étudiant Walter Russell, sont persuadés que cette secousse n'est que le prélude à un tremblement de terre beaucoup plus important dans les prochaines heures..